mhcomeau.net > chez Marie-Hélène Comeau _ peinture, art communautaire.

 

Projets _ art communautaire

As Time Floats By (Nuit Blanche 2014)2014

Installation interactive présentée dans la nuit du 6 au 7 juillet 2014 par l'artiste franco-yukonnaise Marie-Hélène Comeau dans le cadre de la première édition yukonnaise de Nuit Blanche.

L'installation invitait les participants à prendre un temps de réflexion sur leur mobilité yukonnaise à travers un geste de création. Une mobilité qui est très présente au Yukon.

L'objectif de la performance visait à couvrir en 12 heures, la surface du plancher du Centre de la francophonie situé au centre-ville de Whitehorse, de petits bateaux de papier (origami). À l'intérieur de chaque bateau y était ajouté le nom d'une personne que l'artiste avait connu depuis 1992 au Yukon, mais qui avait quitté depuis le territoire (déménagement, décès...). Durant l'événement, les visiteurs étaient conviés à créer leur propre bateau et y insérer à leur tour le nom des gens qui avaient marqué leur vie au nord du 60e parallèle avant de repartir.

As Time Floats By, Marie-Hélène Comeau, installtion et performance, Nuit Blanche 2014, Whitehorse (1) As Time Floats By, Marie-Hélène Comeau, installtion et performance, Nuit Blanche 2014, Whitehorse (2) As Time Floats By, Marie-Hélène Comeau, installtion et performance, Nuit Blanche 2014, Whitehorse (3) As Time Floats By, Marie-Hélène Comeau, installtion et performance, Nuit Blanche 2014, Whitehorse (4)

 

La caravane boréale des dix mots, projet d'art communautaire franco-yukonnais2014

L'événement est affilié au projet international d'action artistique et linguistique la Caravane des dix mots fondé sur le partage de la langue française par des équipes artistiques et des citoyens du monde entier.

C'est donc pour la première fois que la communauté francophone du Yukon participe à l'événement qui réuni des artistes et leur communauté dans près de 20 pays. Il s'agit d'une approche originale qui contribue au développement de l'art communautaire au territoire tout en créant des ponts à la fois au sein de la communauté francophone à l'échelle yukonnaise et internationale. Le projet est piloté par l'artiste Marie-Hélène Comeau qui anime une série d'ateliers de création à la fois à l'école francophone du Yukon, l'école Émilie-Tremblay ainsi qu'au Centre de la francophonie au sein des activités des organismes Franco50, les EssentiElles et du secteur culturel de l'Association franco-yukonnaise.

Les dix mots qui sont le moteur de création des ateliers sont les suivants : ambiancer / à tire-larigot / charivari / faribole / hurluberlu / ouf / timbré / tohu-bohu / zigzag / s'enlivrer.

Une page Facebook a été créé pour permettre de partager les différentes étapes et la progression du projet.

Une exposition des créations artistiques aura lieu le 15 mai, journée officielle de la francophonie au Yukon. Un court film relatant les étapes du projet sera lancé officiellement à l'été 2014.

Il est possible d'obtenir de plus amples renseignements sur les projets internationaux de La Caravane des dix mots, au site Web suivant: caravanedesdixmots.com.

La caravane boréale des dix mots, Marie-Hélène Comeau, projet d'art communautaire franco-yukonnais (1) La caravane boréale des dix mots, Marie-Hélène Comeau, projet d'art communautaire franco-yukonnais (2) La caravane boréale des dix mots, Marie-Hélène Comeau, projet d'art communautaire franco-yukonnais (3) La caravane boréale des dix mots, Marie-Hélène Comeau, projet d'art communautaire franco-yukonnais (4)

 

News from the Canyon 2013

Sur l'invitation de la Société de conservation du Yukon, j'ai participé aux projets Painting the Trails (2012) et Inspired by the Canyon (2013), où des artistes étaient conviés à créer sur les pistes du canyon Miles. Dans ce cadre, j'ai mené un projet d'art relationnel avec les utilisateurs de ces pistes.

En 2012, ils étaient simplement invités à laisser leur marque, en écrivant ou en dessinant. En 2013, j'ai conduit une "enquête artistique" visant à récolter de l'information sur les personnes qui fréquentent les sentiers. Pour l'occasion, un laboratoire scientifique nomade et artistique de l'UCC (Université de Canyon City) fut monté sur place. Les résultats sont actuellement analysés par un groupe de scientifiques de l'UCC et devraient être publiés sous peu.

Par cette approche ethno-artistique, il a été possible de lever le voile sur l'utilisation contemporaine qui est faite du site. L'information sur les utilisateurs des lieux à l'époque de la ruée vers l'or abonde, mais que dire de ceux qui utilisent toujours ces sentiers en ce début de 21e siècle? Ce projet d'art relationnel m'a donc permis de connaître les utilisateurs du canyon Miles, qui m'ont partagé leurs histoires personnelles... et parfois même leur collation.

News from the Canyon, art relationnel, Marie-Hélène Comeau, Whitehorse, 2013 (2) News from the Canyon, art relationnel, Marie-Hélène Comeau, Whitehorse, 2013 (3) News from the Canyon, art relationnel, Marie-Hélène Comeau, Whitehorse, 2013 (4) News from the Canyon, art relationnel, Marie-Hélène Comeau, Whitehorse, 2013 (5) News from the Canyon, art relationnel, Marie-Hélène Comeau, Whitehorse, 2013 (6)

News from the Canyon, art relationnel, Marie-Hélène Comeau, Whitehorse, 2013 (7) News from the Canyon, art relationnel, Marie-Hélène Comeau, Whitehorse, 2013 (8) News from the Canyon, art relationnel, Marie-Hélène Comeau, Whitehorse, 2013 (9) News from the Canyon, art relationnel, Marie-Hélène Comeau, Whitehorse, 2013 (1)

 

Mapping Inuvik: version nomade 2013

Du 12 au 21 juillet dans le cadre de Grand festival des arts du Nord (Great Northern art festival), une version nomade de l'exposition "Mapping Inuvik" a été présentée à la population d'Inuvik aux Territoires du Nord-Ouest. Une série de cinq boîtes contenant chacune une parcelle de l'exposition présentée l'an dernier à Whitehorse, étaient en démonstration durant toute la durée du festival.

Un trou exercé dans chaque boîte invitait les gens à y jeter un coup d'oeil et à entreprendre ainsi sa propre exploration de cette exposition d'art à caractère ethnographique.

Mapping Inuvik, art relationnel, Marie-Hélène Comeau, Dawson City, août 2013 (1) Mapping Inuvik, art relationnel, Marie-Hélène Comeau, Dawson City, août 2013 (2) Mapping Inuvik, art relationnel, Marie-Hélène Comeau, Dawson City, août 2013 (3) Mapping Inuvik, art relationnel, Marie-Hélène Comeau, Dawson City, août 2013 (4) Mapping Inuvik, art relationnel, Marie-Hélène Comeau, Dawson City, août 2013 (5)

 

Art Under Pressure 2013

Orchestré par l'artiste yukonnaise Joyce Majiski, une vingtaine d'artistes à l'été 2013, ont participé au projet de gravure sur bois Art Under Pressure.

Chaque artiste avait quelques semaines pour graver sur une planche de contreplaqué de 4 pieds x 4 pieds une image qui allait par la suite être imprimée en plein air à l'aide d'un rouleau compresseur. L'exposition des oeuvres aura lieu au Centre des arts du Yukon au mois de septembre 2013.

Art under pressure, gravure sur bois, Marie-Hélène Comeau, Dawson City et Whitehorse, YT, CA -1 Art under pressure, gravure sur bois, Marie-Hélène Comeau, Dawson City et Whitehorse, YT, CA - 2 Art under pressure, gravure sur bois, Marie-Hélène Comeau, Dawson City et Whitehorse, YT, CA - 3 Art under pressure, gravure sur bois, Marie-Hélène Comeau, Dawson City et Whitehorse, YT, CA - 4

 

Sur les pistes du canyon Miles 2012-13

Les passants étaient invités à écrire leur relation avec ce lieu historique grandement fréquenté durant la Ruée vers l'or de 1898 au Yukon. Le projet permettait aux utilisateurs contemporains de laisser à leur façon une trace historique de leur passage.

Sur les pistes du canyon Miles, art communautaire, Marie-Hélène Comeau, Whitehorse, août 2012 (1) Sur les pistes du canyon Miles, art communautaire, Marie-Hélène Comeau, Whitehorse, août 2012 (2) Sur les pistes du canyon Miles, art communautaire, Marie-Hélène Comeau, Whitehorse, août 2012 (3)

 

Mapping Inuvik 2011-12

Le projet d'art communautaire Mapping Inuvik a eu lieu à l'été 2011 durant le festival Great Northern Art Festival, de la ville d'Inuvik située aux Territoires du Nord-Ouest. Il s'agissait d'un projet axé sur la mémoire et le territoire nordique. Tout au long du festival, les habitants de la ville étaient invités à partager des souvenirs du territoire entourant Inuvik par le biais de différentes photos tirées de Google Earth.

L'aboutissement du projet était l'exposition tenue à la galerie communautaire du Centre des arts du Yukon du 6 au 30 juillet 2012, dont trois photos suivent.

Mapping Inuvik, art communautaire, Marie-Hélène Comeau, été 2011 (1) Mapping Inuvik, art communautaire, Marie-Hélène Comeau, été 2011 (2) Mapping Inuvik, art communautaire, Marie-Hélène Comeau, été 2011 (3) Mapping Inuvik @ Yukon Arts Center, art communautaire, Marie-Hélène Comeau, juillet 2012 (1) Mapping Inuvik @ Yukon Arts Center, art communautaire, Marie-Hélène Comeau, juillet 2012 (2) Mapping Inuvik @ Yukon Arts Center, art communautaire, Marie-Hélène Comeau, juillet 2012 (3)

 

Création en alphabétisation 2010

Projet de création en alphabétisation avec un groupe d'apprenants de l'organisme CEDA (Comité d'éducation aux adultes de la Petite-Bourgogne et de St-Henri) de Montréal à l'automne 2010. Les apprenants ont pu suivre une série d'ateliers de photos et de création d'affiches leur permettant d'orchestrer par la suite leur campagne de sensibilisation en alphabétisation. Les affiches étaient une forme de réponse aux préjugés des gens envers ceux qui ne savent pas lire ou écrire. Leur création mettait chaque participant en scène en soulignant leur contribution à la société malgré leurs lacunes en écriture et en lecture.

Projet de création en alphabétisation avec des apprenants du CEDA, St-Henri, Montréal, 2010 (1) Projet de création en alphabétisation avec des apprenants du CEDA, St-Henri, Montréal, 2010 (2)

 

retour au haut de la page